Organisation du temps de travail

vendredi 6 avril 2012
par  Ben, CGI
popularité : 1%

Salaire, Organisation du temps de travail, Conditions de travail

JPEG - 13.3 ko

Trois préoccupations majeures du TRAVAILLEUR

Lorsque l’unique moyen de vivre repose sur la force de travail, la condition de TRAVAILLEUR s’impose à l’Homme, doit-il pour autant accepter de perdre sa vie à la gagner ??

OTT - CA Technologies / CA Services

 Mais où en est le « dialogue social » ?

A l’issue de 6 mois d’une psychothérapie attentive :

JPEG - 15.9 ko

  • les organisations syndicales sont parvenues à vider leur sac, expliquant sous divers angles ce qu’elles considéraient être les attentes des salariés en matière d’organisation du temps de travail
  • la Direction a ensuite levé un premier voile sur ses propres attentes, proposant des principes de flexibilité adaptables à de concrètes organisations encore inconnues des salariés, comme de leurs représentants.

 

De la nécessaire mise à disposition 24h/24 et 7 jours/7 des moyens techniques aux Caisses Régionales à la pleine disponibilité des salariés, il n’y a qu’un pas !

Le voilà franchi dès lors que l’escroquerie sémantique de ces dernières années est parvenue à installer, dans nos esprits trop confiants, les êtres humains au même plan que n’importe quelle ressource !!

 Flexibilité : pour qui ?

  • CP et AJC : 25j et (31-1)j par application de la convention
  • Horaires d’ouverture des GIEs : du Lundi au Samedi de 7h00 à 19h00
  • Organisation Hebdomadaire (temps plein) :
    • 5 jours/semaine
    • 39h/semaine +/-4h/semaine (débit - crédit) pour viser une moyenne de 39h sur 13 semaines.
    • les heures (débit - crédit) non récupérées au 31/12 sont perdues sauf décision du manager de les payer
    • le seuil de +/-8h déclenche une alerte au manager qui peut décider du paiement de 4h supplémentaires
  • Horaires variables dont plages obligatoires de 9h30 à 11h30 et de 14h à 16h avec pause déjeuner de 30 minutes au moins.
  • Permanences organisées par le manager de 7h à 9h30, de 16h à 19h compensées (entre 6 et 8€ / permanence) à partir de 4/mois. -** Entre 11h30 et 14h sans aucune compensation.

 Temps de déplacement :

  • Sur le temps de travail : sans abattement de salaire
  • En dehors du temps de travail : récupération du temps au-delà de 60 minutes / trajet (aller-retour)

 Temps partiel à la demande du salarié

  • Diminution possible par tranche de 10% jusqu’à 50% maximum
  • Pour une durée choisie par le salarié
  • Soumis à décision du manager opérationnel
  • Modifiable selon besoin de service jusqu’à 3 mois/an
  • Heures complémentaires - si besoin - non majorées, à hauteur de 10% du temps partiel
  • Heures supplémentaires - si besoin - majorées au delà des heures complémentaires

 

En matière d’enregistrement du temps de travail l’automatisation ne serait pas optimale…mieux vaut que chacun perde du temps en auto déclaration : surprenant non dans le monde de l’automatisation ? Suivi du temps de travail sur déclaration du salarié Temps de repos obligatoire : sous responsabilité de chacun, 11h minimum sauf dérogation pour travaux urgents …

 

  • Heures supplémentaires à la demande du manager :
    • récupérées et majorées
      • 25% dès la 40e pour un temps plein
      • 50% à partir de la 48e
    • payées par exception :
      • Dans la limite de 50% des heures majorées
      • Pour 2012/13 plafond porté à 75%
      • Maximum 90h/an sauf dérogation
      • Au-delà de 90h/an la loi s’applique : chaque heure réalisée est récupérée en plus de sa majoration
  • Travail de nuit exceptionnel (20h-07h) récupéré :
    • Par application de la convention les heures sont majorées de 50% entre 22h et 5h ou 20% en dehors
    • Travail le dimanche en cas d’urgence seulement, mais chaque mois, depuis janvier 2011, les élus CE sont consultés pour que les GIE dérogent à la loi en travaillant le dimanche !!
  • Astreintes :

Elles relèvent désormais de l’activité normale des GIE sans aucun caractère exceptionnel

    • Volontaire ou volontaire désigné
    • Le refus d’être désigné volontaire doit faire l’objet d’une demande écrite suivie d’un entretien avec le service RH
    • Effectuées en dehors des heures d’ouverture des GIE
    • Nombre maximum 75/an - 2we/mois - 10 j/mois
    • Durée minimum 3h
    • Compensation de 5,31€/h en semaine à 10,48€/h les jours fériés
    • Majoration au-delà de 7j sur 5 semaines
    • Majoration si délai de prévenance court
    • Majoration en cas d’annulation
  • Interventions Planifiées ou en astreinte :

c’est du temps de travail enregistré (déplacement inclus), validé par le manager

    • Pour les salariés à l’heure
      • Majoration de 3% en semaine à 200% les jours fériés et plus au-delà de 10 interventions sur 5 semaines (?)
      • Prime spécifique de 17€ à partir de 13 interventions (les interventions d’une astreinte comptent pour 1)
    • Pour les salariés en Forfait jour
      • Si intervention < 5h
        • L’intervention équivaut à 1 jour travaillé
      • Si intervention > 5h
        • L’intervention équivaut à 1 jour travaillé
        • 1 jour de récupération/intervention
        • Ou 0.5j récupérés et prime spécifique de 73€ en semaine à 199.50€ les jours fériés et plus au-delà de 10 interventions sur 5 semaines (?)
  • Assistance ponctuelle : sollicitation par l’astreinte d’un expert qui n’est pas d’astreinte (Appel à un Ami !!)
    • Pour les salariés à l’heure
      • Majoration de 3% en semaine à 200% les jours fériés et plus au-delà de 10 interventions sur 5 semaines (?)
      • Et prime spécifique de 50€ en semaine à 150€ les jours fériés et plus au-delà de 10 sur 5 semaines (?)
    • Pour les salariés en Forfait jour
      • Prime spécifique de 50€ en semaine à 150€ les jours fériés

JPEG - 19.6 ko

 Notre avis

Nous jugeons ces propositions largement insuffisantes Dans un contexte rendu particulièrement difficile !! Et vous qu’en pensez vous ?

Au-delà du niveau de compensation,

  • après une diminution de 1000 postes,
  • quand des collègues espèrent encore un emploi à la mesure de leur compétence,
  • alors que plus de 200 postes sont encore vacants,
  • alors que le chômage bat des records,

Est-il de notre intérêt d’accepter une organisation qui nous impose :

  • un volume de travail hors du commun dans des conditions difficiles ?
  • des astreintes chaque semaine (75/an) ?
  • toujours plus de travail pour gagner des clopinettes …
  • être réveillé la nuit pour aider un collègue englué dans une intervention complexe ?

Ensemble imposons une ambition réaliste : Produire réellement de la qualité Par une concrète organisation Génératrice de meilleures conditions de travail Et respectueuse de notre vie privée !!

« Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux » Etienne de la Boétie


Agenda

<<

2019

>>

<<

Mars

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
25262728123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur

Brèves

1er novembre 2013 - Ecotaxe Poids Lourds

La CGT Transport (Bretagne) nous ouvre d’autres perspectives d’analyses ... pour (...)

26 août 2013 - CHICHE !

Tous droits réservés Marianne 2013 Parution : Hebdomadaire Plus cher que le coût du travail, (...)

21 avril 2013 - ANI - Coup de force au Sénat

En ce 21 avril, alors que le Sénat examinait l’article 4 du projet de loi transposant (...)

2 juillet 2012 - Les bijoux de famille, soldes nationales

Le Crédit Agricole chercherait à se séparer de sa filiale Cheuvreux. Le bruit court, persiste, (...)

27 avril 2012 - Sur le 1er Mai, l’ombre de Pétain

PAR LAURENT MAUDUIT ARTICLE PUBLIÉ LE MARDI 24 AVRIL 2012, sur Mediapart La nouvelle polémique (...)