Retour sur les élections professionnelles de Juin 2011

samedi 17 septembre 2011
par  Ben, CGI
popularité : 1%

Dans une grande majorité, les électeurs ont choisi de maintenir autour de la table des négociations des syndicats accompagnateurs des projets de la Direction, plutôt que de renforcer la CGT, syndicat d’opposition certes, en raison de ses actions revendicatives et combatives, rapportées devant les salariés telles que tenues autour de la table « des négociations ».

En revanche, lorsque le salarié est individuellement menacé, c’est vers la CGT qu’il se tourne sans hésitation pour être assisté et défendu, y compris les salariés syndiqués ailleurs, et même durant les élections des salariés candidats sur des listes concurrentes y ont eu recours !! La CGT, fidèle à ses engagements, n’a jamais refusé son assistance.

Mais en choisissant collectivement des syndicats capables de signer des accords présentant des reculs sociaux mêmes mineurs - des syndicats collaborateurs - les salariés se sont prononcés dans leur grande majorité favorables à perdre un certain nombre de leurs acquis collectifs plutôt que de vouloir gagner de nouvelles avancées sociales, voire se limiter à exiger le maintien de leurs conditions d’emploi, de travail, de rémunération et de vie.

De même en choisissant collectivement des syndicats « plus consensuels », les salariés se sont prononcés favorables à l’affaiblissement des moyens d’action de la CGT dont ils seront privés par voie de conséquence en cas de nécessité.

Le grand vainqueur de ces élections est donc, une fois de plus, la direction ...

C’est un choix que nous respectons, comprenant par là que les électeurs informaticiens au Crédit Agricole se considèrent, sans doute, particulièrement avantagés et sont prêts à sacrifier une partie de leur rémunération, de leur temps de travail, de leurs conditions de travail, et donc de leurs conditions de vie pour que les actionnaires du Crédit Agricole gagnent encore et toujours plus. lol

La CGT ne participe plus aux négociations:-(( , les salariés peuvent donc se tourner vers les collaborateurs représentatifs, pour tenter de moins perdre. Charge à eux, aussi, de les informer puisqu’ils détiennent une bien meilleure information. En effet, la CGT se retrouve par voie de conséquence privée de nombres d’éléments d’information ainsi que des moyens suffisants et nécessaires (le temps notamment).

Cependant, bien qu’affaiblie par la décision actuelle des salariés, la CGT est loin d’être morte, avec des élus toujours aussi volontaires tant au Comité d’Entreprise qu’aux Délégués du Personnel et aux CHSCT.

Ces élus CGT continueront à analyser, objectivement et dans l’unique intérêt des salariés, les dossiers qui seront présentés au CE (ceux préparés par la Direction comme ceux négociés avec les syndicats représentatifs), et continueront à défendre les salariés en Délégation du Personnel, avec la même ardeur, la même loyauté et la même rigueur que d’habitude.

De même, un représentant syndical au CE et un représentant de section syndicale continueront, avec la même pugnacité, à respectivement, exprimer en CE les orientations qui conduiraient vers de réelles progressions sociales et diffuser auprès des salariés des informations internes à l’UES ou au groupe Crédit Agricole.

Le S.I.CA.CGT vous donne, à nouveau, rendez-vous pour vous exprimer en 2014, date des prochaines élections professionnelles. En attendant, il travaillera à hauteur de ses moyens pour défendre les salariés, rien que les salariés.


Agenda

<<

2018

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

15 février 2012 - PSA dite résiduelle

La Direction de CA-Technologies et CA-Service a décidé de payer une PSA dite résiduelle, à (...)