Le trou de la SECU et si on creusait un peu ...

mardi 21 juin 2011
par  CGI
popularité : 22%

Depuis le temps que le contribuable est mis à contribution pour boucher le trou de la « sécu » ...

Depuis le temps que les citoyens sont opposés les uns aux autres par les dénonciations calomnieuses de quelques politiques à l’encontre de prétendus profiteurs dans l’unique but de diviser pour mieux reignier ...

La lecture du rapport des comptes de la Sécurité Sociale démontre que ce système, exemplaire de solidarité, ne présente aucun déficit, bien au contraire ...

 Déficit annoncé : 11 milliards

Pour combler le déficit annoncé, nos « responsables politiques » n’ont rien trouvé de mieux que de limiter les débits, et ainsi faire payer les citoyens :

  • 1 euros par consultation médicale
  • des restrictions sur les arrêts maladie
  • consulter un généraliste avant le spécialiste pour éviter des consultations honéreuses potentiellement inutiles
  • 18 euros à charge pour les traitements de plus de 91 euros
  • 0,50 euro de taxe / boite pour certains comprimés
  • etc .

 Mais où sont les crédits ?

Le système s’appuie, comme tout système comptable, sur une somme de crédits diminuée d’une somme de débits avant de constituer le déficit annoncé.

Et nos responsables politiques oublient de préciser que, au rang des crédits, la part de nombreuses taxes, pourtant acquittée et destinée à la Sécurité Sociale, ne lui a pas été reversée :

  • une part des taxes sur le tabac : 7,8 milliards
  • une part des taxes sur l’alcool : 3,5 milliards
  • une part des primes d’assurances automobiles : 1,6 milliard
  • une part des taxes sur les industries polluantes : 1,2 milliard
  • une part de TVA : 2 milliards
  • un retard de paiement des contrats aidés : 2,1 milliards
  • un retard de paiement des entreprises : 1,9 milliard

En faisant une simple addition, et sans compter les exonérations de cotisations dont profitent de manière injustifiée les entreprises qui dégagent des profits colosaux, on arrive au chiffre de 20 milliards d’euros.

Conclusion : si les responsables de la Sécurité Sociale et nos gouvernants faisaient leur boulot efficacement et honnêtement, si chacune des institutions reversait ce qu’elle doit chaque année, les prétendus 11 milliards de trou seraient aujourd’hui 9 milliards d’excédent !

Ces chiffres ne sont pas inventés, vous pouvez les consulter sur le site de la « sécu » ; ils sont issus du rapport des comptes.

Par ailleurs, si les pouvoirs publics, qui nous harcèlent au quotidien de messages publicitaires afin de consommer des fruits et légumes, étaient vraiment convaincus qu’il nous faut consommer 5 fruits et légumes par jour pour sauver notre santé, et donc l’assurance maladie, ils supprimeraient la TVA sur ces produits, ce qui permettrait au plus démunis d’en consommer un peu et à nos producteurs d’en vendre plus !

D’autre part, quand on sait que la grippe A n’est pas plus mortelle et dangereuse que la grippe saisonnière classique, mais qu’on ne peut en dire autant des dommages collatéraux potentiels réellement portés par les adjuvants contenus dans les vaccins, l’achat en 2010, à la hâte, des 90 Millions de doses de Tamiflu par le ministère de la santé publique interroge sur la réelle volonté de protéger les populations, de même que sur la gestion attentive des fonds de la « Sécu » qui ont supporté cette opération et supporteront ses conséquences financières potentielles sur la santé des personnes vaccinées (qui elles subiront dans leur chair des choix peu scrupuleux) ...

Chaque citoyen est en droit de savoir et à force de tourner ce message poussera, peut être un jour, les citoyens à obliger nos députés et ministres à s’acquitter honnêtement des mandats que nous leur confions.

La politique ne réside pas seulement à débattre sur les bienfaits ou pas d’un système économique plutôt qu’un autre, il s’agit aussi d’assurer, concrêtement et de manière pragmatique, la gestion et l’utilisation responsable de l’argent des contribuables, sans créer de déficit.

Alors, à défaut d’accomplir honnêtement les mandats qui leur sont confiés, à défaut d’avoir le COURAGE de dénoncer au parlement ces débordements connus aujourd’hui de toutes et tous, nos politiques pourraient, au moins, cesser de nous prendre pour des imbéciles incapables de faire une simple addition !!!

Notre système de sécurité sociale est un système efficace et pérenne, capable de couvrir nos besoins en matière de santé sans restriction, pour peu que les fonds qui lui sont destinés ne soient pas détournés pour faire ... Ceux qui poussent vers les assurances complémentaires santé privées se gardent bien de nous dire quoi ...


Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois