Négociations du 26 Mai 2010

Du Pari à la Réalité ...
jeudi 3 juin 2010
par  Ben, CGI
popularité : 27%

Les thèmes abordés étaient :
- représentativité et validité des accords
- la rémunération
- Les IRP
- La monétique avec l’intervention de Mr Jaballah pour un zoom plus particulier sur le devenir du site d’Albi

La séance s’ouvre sur une déclaration commune aux 8 organisations syndicales qui dénoncent encore la communication tardive des documents, ce qui est innaceptable et contre-productif ainsi que l’absence du relevé de position de la dernière séance qui constitue une entorse au 1er accord signé.

Penaude, la direction promets que cela ne se reproduira plus.

Une OS demande unilatéralement la planification d’une séance technique supplémentaire et la direction répond favorablement.

Validité des accords

Les positions sont les suivantes :

- Direction accord inter-entreprise avec l’application du principe de base appuyé sur la loi de représentativité de 2004 et propose en sus un minimum de 4 OS signataires pour être valide dans le but de sécuriser les accords : cette proposition pourrait constituer un accord qui doit être unanime pour être applicable.

- Certaines OS seraient favorables à des accords de branches avec l’application de la loi sur la représentativité avant 2008, adossée à la signature de 4 OS au minimum telle que proposée.

- D’autres OS, dont la CGT, seraient favorables à des accords de groupe (un sous-groupe pouvant être précisé au sein du groupe selon notre conseil juridique), avec l’application de la loi sur la représentativité avant 2008, puisque toutes les élections ne sont pas terminées, adossée à la signature de 4 OS au minimum.

La direction reste sur sa proposition.

Tour de table sur la représentativité : UNSA : OK avec vos propositions ce qui ne vous dédouane pas de nous fournir les résultats détaillés demandés pour les résultats électoraux consolidés, CRFA à l’appui CFDT : OK sous réserve de validation par le cabinet juridique CGT : OK pour le principe de validité dés la signature de 4 OS au moins SNIACAM, SUD, CFTC, FO : OK avec la proposition

Dossier rémunération :

La Direction propose de revoir l’accord N7 de garantie de rémunération.

UNSA : précise que l’accord, arrivé à 18h30 n’a pas été analysé CFDT : souhaite cependant discuter du thème rémunération

Dans ces conditions, CFTC/CGT/FO/SNIACAM/SUD/UNSA déclarent ne pas participer au débat d’un dossier parvenu trop tardivement, et de ce fait n’approuvent pas l’accord qui sera produit.

La CFDT et le SNECA discutent avec la direction, pendant que les autres OS se limitent à écouter pour manifester leur réprobation.

Les éléments modifiés à l’issu de ces échanges restent insuffisant à notre sens.

IRP :

La Direction propose le principe de création d’une UES (qui ne serait effective que s’il y a unanimité des OS en ce sens).

Toutes les OS sont d’accord sur le principe.

La direction précise que le débat sur les IRP ne peut se poursuivre que si l’unanimité existe sur l’UES.

L’accord est disponible à la signature dés aujourd’hui avec prise en compte d’une remarque de la CGT pour lever la notion de représentativité dans le préambule, un délai de réflexion est donné jusqu’au lundi 31 mai midi.

La CFTC adosse sa réponse aux éléments amenés par l’intervention de M. Jaballah en fin de séance et demande :
- Quelle est la situation d’avancement de la description des postes dans le cadre du processus d’affectation
- Le maintien des 18 sites jusqu’à 2018
- Quelle est la durée du bail parisien pour garantir le site de Paris ?
- Groupe d’écoute Synergie, de quoi s’agit-il ?
- Situation du personnel dans les GIE CAT CAS
- Dans quel cadre sont proposés les postes sur le site de CASA (salarié / détaché)
- Pour les garanties de rémunération, comment seront traités les temps partiels (les règles seront-elles particulières aux temps partiels) ?
- Etat des lieux actuel des personnels salariés et détachés dans les 5 GIE actuels et capacité de reclassement des CRs pour les sites qui disparaissent (les chiffres de l’EDF étant arrêtés à juin 2009)

Sud insiste sur les réponses à donner. Unsa rejoint la position de SUD.

La CGT a le sentiment que la date de lundi midi est un ultimatum.

Intervention de Mr Jaballah sur la Monétique

L’intervention concerne le site d’Albi afin d’ expliquer le cheminement pour convertir l’activité de ce site.

Les SIRs originaux ont des périmètres différents ainsi les activités présentes partout constituent le cœur de métier, les autres activités sont dites hors périmètre mais le choix du vocable est malheureux car la volonté n’est pas d’exclure ces activités de tout traitement (monétique IP éditique). Les décisions prises conduisent à maintenir ces activités dans une continuité de service et la monétique se trouve dans ce cas là.

Au GIE EXA, c’est le CMM qui assure les activités monétiques de back office d’un certain nombre de Caisses Régionales et les salariés qui travaillent pour le CMM sont salariés EXA.

Sur le site d’Albi, deux activités sont assurées à ce jour, des études et du back office monétique, l’une est dans la cible alors que l’autre ne l’est pas.

A la TUP, les salariés d’Albi basculent automatiquement dans CAT comme tous les salariés des GIE employeurs : *- les salariés affectés aux études participent au processus d’affectation comme tout site dit non pérenne : **- soit les salariés changeront de site pour garder leur métier étude dans la cible **- soit ils seront réaffectés en CRs, *- les salariés affectés au CMM conservent leur activité actuelle sachant que cette activité est recentrée sur Albi, ce qui ouvre de nouvelles possibilités de reclassement.

CFTC : remarque que sur Albi, il y a moins de 20 personnes CMM, le choix qui s’offre aux ingénieurs système qui composent l’essentiel de la troupe "Etude" est donc faire du back office ou être reclassés en CR.

La direction précise que la CFTC oublie la solution offerte à tous les autres sites non pérennes qui consiste à postuler sur un autre site pour garder son métier.

Brouhaha de mécontentement de toutes les OS.

SUD : la concentration monétique sur Albi n’apportera qu’une quinzaine de postes CMM pour un niveau de classification très différent de celui des ingénieurs systèmes à reclasser, il y a fort à parier que 50 personnes demanderont un reclassement CR mais NMP sera-t-elle capable d’absorber cette réalité ?

Dir : nous savons que le taux de mobilité sera réduit mais des sites proches offriront des possibilités, par ailleurs, il y aura une solidarité entre les CRs pour régler les problèmes résiduels.

UNSA : les reclassements en CR ne se heurteront-ils pas à la problématique du déphasage de classification du monde informatique et des CRs ?

Dir : ce problème est général, il ne se posera pas plus à Albi qu’ailleurs, mais il y a de plus en plus de métiers en CR qui nécessitent une bonne maitrise de la connaissance informatique (ex webmaster) donc il y a des métiers CR qui ouvriront leur porte au monde informatique, ce projet est aussi un pari sur l’avenir que nous devons relevé ensemble. Nous sommes dans une fenêtre historiquement favorable, il aurait été criminel de ne pas en profiter pour faire ce projet, de même la courbe démographique est favorable à la réalisation du projet

SUD : notre reconversion sera difficile, nous ne sommes pas des employés CR devenus informaticiens et qui retournent en CR, nous sommes des informaticiens auxquels il faudra apprendre le B a ba

SNIACAM : comment parler de pari sur des emplois alors que nous parlons du devenir de 50 familles qui n’ont pas envie de parier

Dir : nous avons 4 ans pour réaliser ce pari qui s’insère dans un projet groupe de 10 ans.

SNECA : pour cette activité monétique dite hors périmètre, il serait bien de connaitre la projection possible

Dir : c’est incertain à ce jour mais le projet 3PG pourrait traiter probablement cette activité dans l’avenir et ce projet sera aussi ambitieux que le projet NICE. Le groupe CA n’a pas fait le choix comme d’autres banque de sous traiter l’activité monétique

CFTC : pour le CEDICAM il est clair qu’il y aura des bouleversements même si au niveau du groupe l’impact restera sans doute neutre

Dir : je n’ai pas dit qu’il y aura création de postes mais la qualification des postes sera tirée vers le haut ce qui permettrait une évolution favorable du métier monétique

SNIACAM : les salariés CMM EXA basculeront à la TUP vers CAT dont le périmètre est national, alors que les salariés monétiques sont dédiés à un nombre réduit de CRs comment va s’articuler cela avant le projet 3PG ?

Dir : les sites d’Amiens Annecy et Albi répondent à cette gestion

CFDT : la problématique d’Albi est que le site aurait pu être pérenne donc le nombre de salariés à reclasser est très important, vous parler de processus de postulation ce qui est différent du processus d’affectation auquel nous sommes confrontés, vous parler de postes attractifs, mais la réalité de terrain peut faire tomber les hypothèses papier...

Dir : j’ai personnellement rencontré des situations professionnelles qui font que même si la position de mon poste n’a pas augmentée, le contexte qui s’ouvre rend le poste attractif par nature

CFDT : votre cas n’est qu’un. Tant mieux pour vous. Il reste 2599 autres cas à traiter.

UNSA : nous ne sommes pas là pour parler de vous Mr Jaballah, la question est où vont atterrir les salariés concernés ?

Dir : dans CAT

CFDT : avec la problématique d’Albi nous sommes à un point de blocage sur l’UES, donc nous vous conseillons de pas aller à Albi pour parler de vous, mais pour faire des propositions réalistes sans pour cela faire de favoritisme.

UNSA : la CR NMP représente combien de salariés car il y aura probablement 60 cas à traiter et 3PG c’est à quel terme ? si vous n’en dites plus, cela reste trop virtuel !!

Dir : je ne peux en dire plus

UNSA : à ce jour les gens attendent du concret

Dir : j’ai commis l’erreur de parler de 3PG et de mon cas personnel car je m’ouvre à l’échange

FO : vous ne pouvez prendre les choses ainsi, la Direction a fait le choix de réduire le nombre de postes informatiques, alors elle se doit de définir les solutions concrètes envisagées ; les salariés ne peuvent se permettre de rêver devant un fabuleux projet et un pari à tenir …

SUD : nous vous demandons de venir sur le site d’Albi, expliquer les solutions offertes.

Dir : j’accepte

SNIACAM : les objectifs des CRs sont de réduire leur nombre de salariés de 2% par an alors que vous mettez en avant les reclassements CRs, vous devez tenir compte de ce contexte

Notre Ressenti :

Le contexte de crise serait donc favorable ... à la réduction des postes !!

Quand la pyramide des âges propice au départ en retraite s’oppose à l’allongement des carrières proné par ailleurs, qui croire, que penser ??

Une seule certitude tous les moyens sont utilisés pour obliger les salariés à accepter de perdre chaque jour un peu plus, au motif de demeurer les privilégiés qui échappent à l’abime de l’exclusion, tout cela pour donner les moyens nécessaires aux oppresseurs de parier encore et encore sans jamais se mettre en danger ...


Agenda

<<

2020

>>

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur