Zoom sur les composantes de la rémunération

jeudi 3 avril 2008
par  Ben
popularité : 53%

Depuis le 1er janvier, nous sommes donc passés en Convention Crédit Agricole.

Cette convention Collective a été profondément remaniée l’année dernière (Juillet 2007), et notamment sur les composantes de la rémunération.

Rappelons simplement et brièvement que le principal changement réside dans une transformation des éléments qui étaient calculés en points jusqu’en 2007 et en Euros depuis. L’incidence se sent, bien entendu, lors des augmentations de salaire générales. En effet, lorsque l’on applique une augmentation de la valeur du point, toutes les composantes du salaire augmentent. Désormais, les composantes de la rémunération peuvent être augmentée d’une manière compartimentée.

Ainsi, le résultat des négociations nationales (accord signé par un seul syndicat) est, pour 2008, le suivant :

  • au 1er juillet :
  • + 1,80 % pour la classification (RCE ou RCP),
  • + 0,75 % pour les compétences individuelles (RCI),
  • ZERO % pour tout le reste.
  • au 31 Mars 2008
  • Prime de 10% du RCP

Notons que pour 2007, l’inflation a été de 2,6 %, et que pour 2008, le gouvernement et l’INSEE annoncent entre 2,8% et 4%.

 RCE, RCP, RCI, RCC... pour les nuls... [1]

Pour la plupart des salariés du GIE EXA, ces abréviations sont obscures.

 Explications :

Le salaire est la somme de trois grandes composantes :

  • La RCP Rémunération Conventionnelle de Position (c’est le salaire qui correspond àla plus haute position de classification de l’emploi tenu)
  • La RCI Rémunération des Compétences Individuelles (ce sont les augmentations individuelles)
  • La RCC Rémunération Complémentaire Conventionnelle (c’est làqu’il y a le Complément Familial de salaire, par exemple).

A ceci s’ajoute une Rémunération Extra-Conventionnelle (REC), dans laquelle on trouve l’intéressement, la Participation, les Primes individuelles ou collectives...

Votre rémunération correspond donc àla somme du salaire (RCP + RCI + RCC) et de la REC.

 La RCP... ou RCE ?

Rémunération Conventionnelle de Position

Chaque salarié est positionné, en fonction de l’emploi qu’il tient, dans une fonction repère ou spécifique qui permet d’identifier la classification d’un emploi dans une classe (de I àIII), un niveau (de A àJ) et une position de classification (de 1 à17) (ouf). C’est la RCE (Rémunération Conventionnelle de l’Emploi). Cette RCE correspond donc àl’emploi que vous tenez actuellement.

La Convention a prévu le cas où, dans votre carrière, vous seriez amenés àtenir un emploi correspondant àune position de classification inférieure àcelle que vous teniez avant (Je ris, mais c’est nerveux). Dans ce cas, la RCE acquise ne vous est pas reprise (on ne peut pas baisser votre salaire), et elle devient la RCP. La Convention justifie la différence entre RCP et RCE par une rémunération personnelle acquise et reconnue.

Pour bien comprendre voici quelques exemples :

  • Ex1 : Vous avez toujours été dans un emploi qui vous donne une RCE de 10. Votre RCE est de 10 et votre RCP est de 10.
  • Ex2 : en 2006 vous teniez un emploi qui a une RCE de 10. En 2008, on vous affecte àun emploi dont la RCE est 9. Votre RCE est de 9 et votre RCP est de 10.
  • Ex3 : En 2008 vous êtes dans un emploi dont la RCE est 9. On vous affecte en 2009 àun emploi dont la RCE est 11. Votre RCE est de 11 et votre RCP est de 11.

Au moment de la conversion au 1er Janvier, bon nombre d’entre nous ont une RCP supérieure àla RCE. L’accord de translation du 6 décembre 2007 entre convention SYNTEC et CA a défini ces éléments.

Cette composante du salaire est versée mensuellement sur 13 mois, et est négociée chaque année au niveau national pour être éventuellement revalorisée. Ce sont les 1,8% de cette année.

 La RCI

Rémunération des Compétences Individuelles

La RCI correspond aux augmentations individuelles. Chaque année, le GIE, lors des Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) définit une enveloppe d’augmentation individuelle àrépartir par les managers. Ces augmentations, si vous avez la chance d’en avoir, s’ajoutent àvotre RCI.

Cette composante du salaire est versée mensuellement sur 13 mois. Lors d’un changement de RCE, une partie du RCI sert à"financer" notre changement d’emploi, car on considère que les augmentations individuelles correspondent àune avance sur votre futur emploi. Il y a un système qui garanti une augmentation effective de salaire mensuel : 41 € en classe I, 70 € en classe II, 103 € en classe III.

Notez que les augmentations individuelles "récompensent" un travail particulièrement bien fait dans l’année, ou une prise de accrue de compétence et ne se justifie pas pour garantir le maintien de votre pouvoir d’achat. Pour ce dernier, chaque année est négociée au niveau national une éventuelle augmentation pour revaloriser la RCI que vous avez eu par le passé. Ce sont les + 0,75 % de cette année.

 La RCC

Rémunération Complémentaire Conventionnelle

Dans la RCC, on trouve le supplément familial de salaire et, éventuellement, toute rémunération acquise précédemment au titre de mesures nationales spécifiques.

Cette composante du salaire est versée mensuellement sur 13 mois.

Le maintien du pouvoir d’achat de cette composante est assuré par les négociations nationales. Cette année, c’est 0%.

 La REC

Rémunération Extra Conventionnelle

Comme son nom ne l’indique pas, cette rémunération n’est pas négociée au niveau national.

On trouve dans ce compartiment l’intéressement, la participation, les primes individuelles ou collectives, le Complément Métier, et tout ce que peuvent inventer les CR ou GIE.

Chez EXA, l’intéressement est en cours de négociation. Il n’y aura pas de Participation, puisque les GIE n’y sont pas assujettis. Par ailleurs, les primes individuelles et collectives (appelées Bonus), seront peut-être mises en place dans l’avenir, mais pas pour le moment. De la même manière, le Complément Métier n’est pas mis en Âœuvre pour le moment.

 Oui mais nous, on a aussi l’EAT. C’est grave Docteur ?

Ecart A Traiter

Comme vous le savez, notre salaire, au 1er Janvier a été converti en RCP et en EAT (Ecart A Traiter). Cet écart àtraiter ne l’est plus (àtraiter), suite àla signature de l’accord du 3 Avril 2008, et est réparti entre RCI et RPM (Ben voilàencore un autre truc).

 RPM ?

Rémunération Personnelle de Métier

Le RPM (Rémunération Personnelle de Métier) est une notion purement EXA et de ce fait est une composante de la REC.

On distingue RPM Fixe et RPM Variable, qui sont alimentées en fonction de la structure d’origine et de la nature fixe ou variable de l’écart àtraiter :

EAT + partie du variable non traité RCI RPM Fixe RPM Variable
Ex ISFM sans variable 100% 0% 0%
Ex ISFM avec variable (1) EAT - 90% du variable 90% du variable 10% du variable
Ex APIS sans variable 100% 0% 0%
Ex APIS avec variable (2) EAT - 80% du variable 80% du variable 20% du variable
Ex EXAPROD (3) Néant 80% de la PPI [2] 20% de la PPI

(1) dont 10% non traité

(2) dont 20% non traité

(3) dont 20% de la PPI non traitée

La RPM est payée en 13 mensualités. Elle n’est pas absorbable dans le cadre des changements de position (évolution RCE, RCP, RCI). Par ailleurs, l’évolution annuelle de la RPM sera au minimum celle appliquée àla RCI.

 Une RPM, pourquoi ?

L’idée de la direction est simple : A la suite d’un hypothétique futur accord, la RPM Fixe pourrait devenir le complément métier, et la RPM variable le bonus.

Ces éléments seront bien évidemment ànégocier, mais àchaque jour suffit sa peine, on traitera ces éléments en temps voulu.


Merci d’avoir lu jusqu’au bout, parce que l’on pourrait conclure par « Pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué ?  »


[1Que personne ne se froisse, j’en fais partie !

[2La PPI était une composante de la rémunération variable des ex-exaprod


Agenda

<<

2021

 

<<

Janvier

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur