Une obsession : nous faire travailler davantage

dimanche 15 novembre 2020
par  CGI
popularité : 28%

Encore de mauvaises intentions en perspective !

Hier, samedi 14 novembre, nous étions encore tous pétris par les commémorations des conséquences, sur notre territoire, en 2015, des guerres que nos dirigeants mènent ou alimentent ça et là en notre nom, celui de la France. Certains appellent ça des actes terroristes, les familles qui reçoivent des bombes en Syrie et ailleurs appellent ça la guerre ...

A la FNCA, nos patrons n’étaient, le 19 novembre 2015, 6 jours seulement après les massacres à Paris, pétris d’aucune émotion singulière qui les aurait poussé à exprimer, en ouverture de cette séance de négociation si particulière, leur peine ou leur consternation ... alors j’imagine que, hier, leur préoccupation était aussi ailleurs ...

Ailleurs, aussi les Sénateurs de droite qui s’occupent à trouver des solutions pour placer à l’équilibre le budget de Sécurité sociale, fabuleux bouclier contre ce fichu virus !

Certes la Sécu a, dans sa mission Santé, ce rôle de financer l’armée sanitaire qui, toujours bien mal outillée, fait au mieux. Alors nous, en seconde ligne, nous sommes appelés à les aider, à réduire nos interactions pour ralentir la propagation du virus ... et cela a un coût !

La Sécu n’a pas vocation à soutenir les entreprises. L’entreprise, c’est le monde des investisseurs libres d’entreprendre, téméraires, qui engagent des fonds - pas toujours les leurs - pour produire et fournissent du travail : c’est en tout cas les messages qu’on nous délivre. Mais une fois encore, la SECU est mise à contribution : toujours plus d’exonérations pour permettre aux premiers de cordée de rien lâcher - surtout pas leurs dividendes ! - et l’Assurance chômage aussi leur vient en aide.

Alors comment équilibrer le budget ?

Eh bien hier, 14 novembre, un samedi à 19h, les sénateurs ont décidé que nous allions, tous, travailler et cotiser, un an de plus pour espérer avoir une retraite : 63 ans et 43 ans de cotisations pour un taux plein !! C’est pour l’heure, presque 6 ans de cotisations supplémentaires pour un taux plein (37,5 ans il y a peu) ...

Allons nous attendre un déconfinement pour oser protester ?

Dans le cadre des actions menées par les retraités CGT, des rassemblements, physiques - et autorisés par des préfectures - ont été organisés la semaine dernière, pour le Mardi 17 novembre, afin de soutenir la demande d’une augmentation des retraites. La consigne pour se déplacer, là où c’est organisé, est d’utiliser le tract fourni : initiative intéressante ...

Mais, là maintenant, face à ces attaques brutales et masquées, ne devons-nous pas braver les règles de sorties et descendre dans la rue, au plus vite, pour dire notre désaccord ? Dans la rue, avec un masque, à 1 m de distance, nous ne sommes pas plus dangereux les uns pour les autres que dans les trains et au boulot !

Et il ne s’agit pas seulement de dire NON mais de dire que d’autres solutions existent !

Pour les Caisses régionales de Crédit Agricole, le montant des exonérations de cotisations, savamment cachées par les dirigeants, pourrait être évalué à plusieurs centaines de millions, chaque année, selon les indices dont nous disposons.

Des entreprises qui réalisent d’énormes bénéfices, dont les résultats réels sont aussi amputées par des provisions discutables, et qui sont "soutenues" par des exonérations de cotisation - cherchez l’erreur ! - combien y en a-t-il ? Chaque année, c’est quelques milliards qui échappent ainsi à la SECU !

Faire cotiser tous les revenus dont les revenus financiers est un autre axe supplémentaire. Un député européen réclame une taxe sur les opérations financières pour ainsi faire contribuer les moyens disponibles. Actuellement en grève de la faim pour se faire entendre, ce député se bat dans une indifférence assourdissante !

Souvent, les mêmes entreprises, qui profitent des exonérations de cotisation sans en avoir besoin, utilisent, actuellement, en plus, le chômage partiel. Et nous devrions, nous salariés, travailler et cotiser un an de plus quand nos enfants désespèrent au chômage, y compris après de longues études, dans des conditions difficiles pour eux et pour nous, familles ?

Pour rappel, le gouvernement actuel, a supprimé en 2018, nos cotisations maladie puis chômage, le sénat ne s’est pas opposé à ce déséquilibre. Bien trop apeuré par les manifestations des gilets jaunes, il fallait afficher une pseudo amélioration du pouvoir d’achat ... sans augmenter les salaires ! Nos fiches de paie affichent encore ce trophée ... pas celui des salariés, pas celui des gilets jaunes ... celui des détenteurs de capitaux, parvenus à faire croire à une augmentation de revenus, sans sortir un sou de leur poche !!

Toutes ces décisions paraissent n’avoir aucun sens, pourtant elles en ont un et un seul : détruire la Sécurité Sociale, bouclier face aux accidents de la vie, pour ramener la servitude au travail, du plus jeune âge jusqu’à la mort !

Mardi 17 novembre, ne soutenons pas seulement les revendications des retraités :

EXIGEONS LA REMISE A PLAT DU FINANCEMENT ET DE LA GESTION DE LA SECURITE SOCIALE

  • Aucune exonération de cotisation pour les entreprises qui réalisent des bénéfices
  • Remise en place des cotisations maladie et chômage et augmentation des salaires
  • Cotisations sociales sur tous les revenus (primes, heures supplémentaires, intéressement ...) y compris sur les revenus financiers
  • Création des emplois indispensables pour rendre un service de qualité aux usagers des banques, des commerces, des hôpitaux, des services publics (etc ...) qui en ont assez d’attendre et d’être baladés de serveurs vocals en tchat. Ce sera autant de chômeurs en moins, cotisations supplémentaires et conditions de travail améliorées !
  • Gestion indépendante de la Sécu par les travailleurs qui la financent

NOUS SERONS AINSI EN CAPACITE DE FINANCER et LIBRE de le faire :

  • la RETRAITE à 60 ANS à taux plein avec 40 annuités de cotisations
  • la revalorisations des pensions de retraite
  • une couverture SANTE 100% SECURITE SOCIALE
  • la prise en charge des soins et services liés à la dépendance

LE PEUPLE N’OBTIENT QUE CE QU’IL PREND !!

N’attendons pas, rien ne nous sera donné, bien au contraire, alors allons chercher notre part tous ensemble : là est notre force !!

Ils ont des millions, nous sommes des millions !!


Documents joints

Exemple de manifestation le 17 novembre

Agenda

<<

2020

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur

Brèves

1er novembre 2013 - Ecotaxe Poids Lourds

La CGT Transport (Bretagne) nous ouvre d’autres perspectives d’analyses ...
pour que le « JUSTE (...)

26 août 2013 - CHICHE !

Tous droits réservés Marianne 2013 Parution : Hebdomadaire
Plus cher que le coà»t du travail, (...)

21 avril 2013 - ANI - Coup de force au Sénat

En ce 21 avril, alors que le Sénat examinait l’article 4 du projet de loi transposant l’Accord (...)

2 juillet 2012 - Les bijoux de famille, soldes nationales

Le Crédit Agricole chercherait à se séparer de sa filiale Cheuvreux.
Le bruit court, persiste, (...)

27 avril 2012 - Sur le 1er Mai, l’ombre de Pétain

PAR LAURENT MAUDUIT ARTICLE PUBLIÉ LE MARDI 24 AVRIL 2012, sur Mediapart
La nouvelle polémique (...)