Fusion CAS et CAT … Pourquoi ? Comment ? Quelles conséquences pour les salariés ? Quand ?

Poisson d’avril !
mardi 24 mars 2015
par  Ben
popularité : 2%

A la UNE sous Dixit un communiqué annonce la chose : La fusion aura lieu dans quelques jours à peine ! Là encore la discrétion a été de mise !

Le Comité d’Entreprise s’est pourtant réuni 7 fois depuis le 09 décembre 2014 à ce sujet. Le néant des informations poussées vers les salariés à l’issue de ces heures d’échange semblerait indiquer que rien ne les concernerait !

 La Direction communique le 20 mars

  • Un changement de gouvernance du SI, souhaité par les DG des Caisses régionales, serait à l’origine du projet de regroupement des GIE, souhaité par les DG des Caisses régionales qui définit un nouveau cadre stratégique.

Mais de quelle stratégie s’agit-il maintenant ?

Les Caisses régionales avaient décidé, en 2010, de la création de 2 entités distinctes après consultation de leurs instances représentatives des salariés et de leur Conseil d’Administration.

Les changements aujourd’hui envisagés s’opèrent-ils dans les mêmes conditions d’information que les décisions prises en 2010 ?

  • La mise en œuvre du regroupement a été approuvée par les Conseils d’administration et les instances représentatives du personnel. La Direction remercie d’ailleurs chaleureusement ces instances et … les organisations syndicales (ndlr : représentatives) !

Des accords auraient-ils été négociés ?

 Les avis des élus au Comité d’Entreprise sont mis en ligne le 23 mars

La stupeur va crescendo !

  • « Des pôles métier aux commandes, la recherche d’une efficacité » : hier les mêmes explications justifiaient la création de 2 GIE

Bref rien qui n’explique la fusion !

  • Par « primauté du métier bancaire », il faut comprendre que le Crédit Agricole continue le recentrage sur son cœur de métier …

La fusion des 6 GIE informatiques qui a détruit plus de 1000 postes avait la même finalité !

  • « Les salariés de CAS vont subir le transfert de leur contrat de travail » : la fusion précédente a déjà occasionné deux transferts successifs, l’un des ex-GIE vers CAT puis de CAT vers CAS et ceux de CAT subiront inévitablement de nouvelles réorganisations induites par ce regroupement.

Les salariés sont donc concernés !

  • les garanties pour les salariés impactés par ce changement ne sont pas dans le dossier, elles sont en cours de négociation ...

Les élus ont accepté de rendre un avis, qui plus est FAVORABLE sans disposer de tous les éléments, notamment ceux qui protègeraient les salariés !

Et 15 jours plus tard, les élus n’avaient pas d’avis sur le ou les accords issus de ces négos !

Comment peuvent-ils protéger les intérêts des salariés ?

 Négociation, accords ? Que disent les organisations syndicales « représentatives » ?

Pour l’heure, rien du tout !

Elles ont négocié un ou des accords dont les mesures d’accompagnement des salariés impactés par des changements relatifs à une fusion sans rien communiquer aux salariés ! D’ailleurs à 5 jours du transfert de leur contrat de travail, alors que des réaffectations vont suivre, aucun accord n’a encore été mis à la disposition des salariés !

Et oui, il est révolu le temps où chaque matin un petit tract, distribué par de discrets lutins, vous informait du processus électoral, vantait les qualités d’écoute, d’échange et d’information de certains syndicats …

Maintenant c’est plutôt l’omerta ! Au profit de qui ? Celui qui dit merci ?

Pour préserver les emplois de l’informatique des Caisses Régionales du Crédit Agricole n’attendons pas de découvrir la stratégie dont personne ne veut nous parler !

Les moyens existent, nous devons réclamer :

  • Des recrutements à la mesure des Plans Projet à venir pour pérenniser notre activité
  • Les formations nécessaires à la maitrise des nouvelles technologies
  • Des outils adaptés à nos besoins
  • L’investissement nécessaire à l’urbanisation de notre plate-forme
  • L’investissement indispensable à la mise en place des référentiels méthodologiques
  • L’arrêt des réorganisations incessantes pour redévelopper nos expertises et relancer les évolutions de carrière
  • La reconnaissance de la valeur ajoutée par notre travail, par de meilleures augmentations de salaire

L’amélioration de nos conditions de travail et l’avenir de notre entreprise dépendent de ces investissements.

NICE c’est déjà 100 millions d’économies en 2014, c’est encore 240 millions attendus, les actionnaires ne doivent pas en être les seuls bénéficiaires !

 


Le SICA CGT n’a pas renoncé à vous défendre – Rejoignez-nous !


Agenda

<<

2018

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur

Brèves

1er novembre 2013 - Ecotaxe Poids Lourds

La CGT Transport (Bretagne) nous ouvre d’autres perspectives d’analyses ... pour (...)

26 août 2013 - CHICHE !

Tous droits réservés Marianne 2013 Parution : Hebdomadaire Plus cher que le coût du travail, (...)

21 avril 2013 - ANI - Coup de force au Sénat

En ce 21 avril, alors que le Sénat examinait l’article 4 du projet de loi transposant (...)

2 juillet 2012 - Les bijoux de famille, soldes nationales

Le Crédit Agricole chercherait à se séparer de sa filiale Cheuvreux. Le bruit court, persiste, (...)

27 avril 2012 - Sur le 1er Mai, l’ombre de Pétain

PAR LAURENT MAUDUIT ARTICLE PUBLIÉ LE MARDI 24 AVRIL 2012, sur Mediapart La nouvelle polémique (...)