Ah le beau projet... Oh la belle entreprise N°2

mardi 22 juillet 2014
par  CGI
popularité : 3%

  Sommaire  

Plus de 500 salariés de l’informatique ont mené, en mars et avril, des actions pour manifester leur ras le bol. Les mesures unilatérales annoncées par la Direct ion ont été qualifiées d’insuffisantes par une large majorité des salariés mobilisés et réunis en Assemblée Générale.

Depuis, à l’initiative de la Direction, de multiples réunions d’expression des salariés s’enchainent.

Pourtant concrètement RIEN NE CHANGE, bien au contraire !

Le Comité d’Entreprise est un des lieux d’expression des salariés sur les orientations choisies et mises en place par la direction, la CGT y exprime, sans relâche, le malaise des salariés.

 

La CGT s’est exprimée parce que consentir à ces dérogations, c’est :

  • accepter l’hyper sollicitation des salariés de l’informatique qui s’épuisent
  • cautionner le report sans fin des investissements nécessaires
  • renoncer à sécuriser nos travaux en continuant à mener des actions sans intérêt
  • hypothéquer l’avenir de l’entreprise et de nos emplois !

Voici la déclaration in extenso faite par la CGT :

« Depuis la création de CA Technologies en 2011, le syndicat de l’Informatique Crédit Agricole CGT s’oppose de manière constante et dénonce le recours abusif au travail le dimanche.

Longtemps la direction s’est réfugiée derrière la spécificité du projet NICE pendant la phase des bascules et derrière la jeunesse de l’entreprise et sa marge de progression.

Les bascules sont maintenant derrière nous et l’entreprise a plus de 3 ans d’existence et s’appuie sur des salariés très expérimentés (80% d’entre eux ont une ancienneté supérieure à 10 ans).

Pourtant rien ne change : vous continuez à avoir recours au travail du dimanche sans prendre le temps d’analyser d’autres solutions et sans réaliser les investissements nécessaires en matière d’architecture, d’urbanisation et d’outils de déploiement pour nos applications.

Le syndicat de l’informatique Crédit Agricole CGT a maintes fois tenté de vous sensibiliser au bienfait de ce jour particulier du dimanche qui permet le repos et favorise le lâcher prise auprès des familles et des amis. Aujourd’hui nous vous alertons à nouveau devant les constats chiffrés suivants :

  • Les nombres de jours annuels moyens d’absence et de congés pris par les salariés baissent
  • En revanche la part des absences pour maladie augmente dangereusement : le nombre de jours maladie en 2013 est plus de deux fois plus important qu’en 2012
  • Comment interpréter l’augmentation du nombre d’accidents Trajet ? Trois fois plus important en nombre et impliquant quatre fois plus de jours d’arrêt de travail !

Selon le syndicat de l’informatique Crédit Agricole CGT, il est urgent que la direction prenne la mesure de l’état de fatigue qui augmente de manière générale et donne les moyens en effectif et en budget (jours et délais) sur les projets pour améliorer rapidement les conditions de travail des salariés et permettre les évolutions techniques qui amélioreront encore ces conditions de travail et la sécurisation de nos livraisons aux Caisses régionales.

Par leur mouvement de grève le 01 avril, les salariés eux-mêmes vous ont alerté sur ces sujets, ils considèrent aujourd’hui que les décisions que vous leur avez présentées ne sont pas satisfaisantes.

Le syndicat de l’Informatique Crédit Agricole CGT soutiendra les salariés qui par leur mobilisation sont en capacité de vous imposer ce que vous n’avez pas su entendre jusque-là.

Pour toutes ces raisons, le syndicat de l’Informatique Crédit Agricole CGT se positionne une fois encore défavorablement à toutes vos demandes de dérogations afin d’avoir recours au travail le dimanche. »

 

La CGT s’est exprimée parce que le recrutement est devenu essentiel !

  • Les formations indispensables deviennent ingérables faute d’effectif suffisant
  • Les contraintes s’intensifient faute d’investissement et d’effectif suffisant
  • L’investissement souffre du manque de formation et d’effectif suffisant
  • Nos activités sont progressivement externalisées faute d’effectif suffisant

Ce cercle vicieux hypothèque l’avenir de l’entreprise et de nos emplois.

Ça suffit, nous devons imposer les recrutements nécessaires !

Voici la déclaration in extenso faite par la CGT :

« L’information sur le projet de réorganisation des Etudes n’a pas été un long fleuve tranquille.

Dans un premier temps, les réaffectations nombreuses induites par ce dossier, illustrent l’absence de reconnaissance de l’investissement personnel des salariés, initialement affectés sur des filières et des domaines nouveaux pour eux, parfois même sur des métiers différents du leur et pour certains, avec des mobilités géographiques consenties en contrepartie d’un intérêt particulier lié à leur affectation.

Votre réorganisation revient, deux ans à peine après la prise de poste, pour ceux qui ont eu la chance de prendre leur poste en janvier 2012, balayer d’un revers de main ce que les salariés se sont attachés à rebâtir pendant ces deux années.

Pour ceux qui n’ont pas eu la chance de prendre leur poste, ce n’est pas mieux : la réorganisation que vous proposez vient tuer la perspective dans l’œuf.

A priori, vous êtes bien loin de réaliser la violence avec laquelle vous traiter les salariés concernés, déjà grandement fragilisés par le processus d’affectation initial et toutes les difficultés de terrain rencontrées au quotidien.

Par ailleurs, ignorez-vous à ce point le temps et les moyens qu’il faut déployer pour revenir au même niveau d’efficience ?

Votre obstination à dire que cette réorganisation n’aurait aucun impact sur les budgets et/ou le plan projet est sidérante !

Vous avez la prétention de produire les mêmes projets, dans les mêmes délais, au même prix !

Enfin pas tout à fait … au prix, à nouveau, des efforts surhumains que les salariés réaliseront sans doute, selon vous, et peut-être à notre sens …

Aucun budget supplémentaire n’est prévu en matière de formation ! Alors certes, on peut apprendre en marchant mais on avance moins vite. Et il devient urgent de pouvoir enfin réaliser les formations indispensables au maintien et au développement du Système d’Information dont les GIE ont la charge et la responsabilité.

Ensuite, la présentation du dossier initial laissait à penser que la Direction voulait supprimer les postes vacants. Et devant l’insistance des élus et le tollé général, vous avez enfin consenti à présenter une organisation iso-postes … en nombre !

Mais dans le même temps, vous continuez à affirmer que les postes vacants n’ont pas vocation à être pourvus et ça, c’est tout simplement inacceptable, tant sur la MOE-ED qu’ailleurs :

  • C’est inacceptable au regard des sacrifices réalisés, depuis 3 ans déjà, par les salariés pour pallier à une organisation initiale qui n’a jamais été complètement pourvue : de nombreuses unités fonctionnent avec 50% seulement de leur effectif cible !
  • C’est inacceptable au regard des formations qui ne se sont pas réalisées au fil du temps faute de bras pour assurer le fonctionnement quotidien !
  • C’est inacceptable au regard des outils, des processus qui doivent être créés et mis en place pour libérer nos forces vives et nous consacrer pleinement aux métiers qui sont les nôtres !
  • C’est inacceptable au regard de tous les travaux que nous reportons sans cesse et qui laissent les utilisateurs des Caisses régionales dans l’embarras face aux exigences commerciales imposées et devant les attentes des usagers de la banque.
  • C’est inacceptable au regard de l’externalisation progressive de nos activités qui, selon nous, va à contre sens de l’objectif affiché de maitrise de leur informatique par les Caisses régionales.

De plus, l’organisation en postes, que vous avez finie par nous fournir, fait clairement apparaitre une augmentation de postes moins qualifiés, alors que par ailleurs vous justifiez l’externalisation de certaines de nos activités moins qualifiées pour ne garder que les autres.

Quant à vos explications sur un nécessaire regard de l’organisation générale de l’entreprise, dans toutes ses déformations, le Syndicat de l’Informatique Crédit Agricole CGT est heureux de vous l’entendre évoquer.

Pour le Syndicat de l’Informatique Crédit Agricole CGT, depuis 2011, les réorganisations doivent être analysées au sein de l’organisation globale de l’entreprise. Mais vos explications ne sont pas suivies d’actes puisque, comme toutes les réorganisations déjà menées, la MOE-ED est traitée aujourd’hui, la réorganisation ISI PROD le sera en mai avec les centres de services mais sans le service relation Caisses régionales.

Pour toutes ces raisons, le Syndicat de l’Informatique CA CGT se positionne défavorablement et vous alerte encore sur la pression insupportable exercée sur les salariés. »

Les explications de la Direction ne manquent pas de contradictions !

Seul son objectif ne varie pas : réduire l’effectif par tous les moyens !

Pourtant d’autres orientations sont possibles et le Crédit Agricole en a les moyens.

Soutenir les 8 revendications concrètes (ici http://www.sicacgt.org/spip.php?art...) remises à la Direction par la CGT le 27 mars, c’est faire le choix de la maitrise d’un service durable de qualité pour les Caisses régionales, c’est faire un choix d’avenir pour l’informatique et les salariés de l’informatique au sein du Crédit Agricole !


Documents joints

PDF - 431.2 ko
PDF - 431.2 ko

Commentaires  (fermé)

Logo de gigidu81
dimanche 27 juillet 2014 à 23h42, par  gigidu81

bonnes vacances au petit cgi en culottes courtes de la part de gigi du 81 qui va etre bientot en retrraite et qui part se la peter a st tropez pour ces dernieres vacances de salarié.Après la retraite bien merité à 2300 euros (le gigi il faudra qu’il fasse gaffe !!!) car plus de 13e mois ni de primes de participations, interessements,tickets restau etc etc etc profitez vous qui serez encore rassasies comme le petit gigi en culottes courtes et le gros benji qui prend du poids tous les mois

Bonnes vacances a tous ;profitez .....plages privees ,bons restau et la fete

Agenda

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur

Brèves

1er novembre 2013 - Ecotaxe Poids Lourds

La CGT Transport (Bretagne) nous ouvre d’autres perspectives d’analyses ... pour (...)

26 août 2013 - CHICHE !

Tous droits réservés Marianne 2013 Parution : Hebdomadaire Plus cher que le coût du travail, (...)

21 avril 2013 - ANI - Coup de force au Sénat

En ce 21 avril, alors que le Sénat examinait l’article 4 du projet de loi transposant (...)

2 juillet 2012 - Les bijoux de famille, soldes nationales

Le Crédit Agricole chercherait à se séparer de sa filiale Cheuvreux. Le bruit court, persiste, (...)

27 avril 2012 - Sur le 1er Mai, l’ombre de Pétain

PAR LAURENT MAUDUIT ARTICLE PUBLIÉ LE MARDI 24 AVRIL 2012, sur Mediapart La nouvelle polémique (...)