Assemblée Générale

vendredi 11 avril 2014
par  CGI
popularité : 1%

Initialement 5 thèmes ont été portés par l’intersyndicale.

Aujourd’hui 3 décisions sont prises unilatéralement par la Direction sans négociation et sans accord !

1/ Quand les organisations syndicales disent « conditions de travail »

La direction propose toujours un groupe de travail qui s’appuie sur Dynamique 2014,

avec un chef de projet et un budget de 200 jours.

  • Devons-nous espérer encore que notre quotidien change rapidement ?
  • Des 9 groupes de travail décidés l’été dernier est né le plan d’action Dynamique 2014 sans aucune avancée concrète à ce jour !
  • Est-ce dire qu’aucun budget n’était affecté ?
  • Un chef de projet et 200 jours apportent-ils la garantie d’améliorations rapides ?

2/ Quand les organisations syndicales disent « reconnaissance des salariés »

Après de menus efforts en matière de REC et une éventuelle prime discriminatoire

Une prime collective de 150 € est décidée !

  • La méthode ne change pas :
    • diviser les salariés : les « plus méritants » et les autres,
    • transférer la responsabilité des décisions vers des managers chargés de les appliquer.
  • Pourtant notre travail participe aux excellents résultats du Groupe : plus de 6 milliards, et en haut de la pyramide la reconnaissance est tout autre, par exemple pour le DG de CASA c’est :
    • 1,24 millions de rémunération variable
    • Pour 900 000 € de rémunération fixe (soit 150 smic…)
    • 38,8% d’augmentation sur un an !
  • 3 années d’efforts, 3 années à compenser les manquements d’organisation et seulement 150 euros brut pour une personne à temps plein !
  • Rappel : 1000 euros étaient demandés initialement, alors de deux choses l’une :
    • soit le montant initialement demandé était un montant pris au hasard,
    • soit le compte n’y est pas !!
  • La CGT n’a pas pour habitude de demander n’importe quoi !
    • 1000 € c’est 333 € net / année d’efforts et chaque salarié a supporté sa part
    • Est-ce un montant déraisonnable ?
    • Peut-on se satisfaire de 38,5 € net /année d’efforts !
    • 150 € n’est-ce pas de la provocation ?

3/ Quand les organisations syndicales disent « plan de recrutement »

La direction après la prévision de 45 embauches sur 3 ans aux Etudes

décide de doubler sa mise et sur 2 ans !

  • Preuve que les besoins sont réels, preuve que des moyens existent !
  • Mais 90 embauches sur 2 ans pour plus de 300 postes vacants et des départs en nombre important, contredisent l’affirmation du maintien du nombre de postes !
  • De plus quid des inquiétudes légitimes des sites à très faible effectif ?
  • Tous les services sont en souffrance : cette annonce garantit-elle une solution adaptée à chacun ?

4/ Quand les organisations syndicales disent « perspectives d’avenir »

La Direction n’évoque plus le PMT …

Elle décide de ré-ouvrir des négociations

  • Bien sur, personne ne peut croire que le PMT du Groupe raconte des balivernes !
  • Alors ré-ouvrir la GPEC, abandonnée par la Direction il y a peu, n’est pas rassurant : la GPEC va-t-elle organiser le maintien de nos emplois loin de nos domiciles actuels ?
  • Quant au Contrat de Génération, c’est un sujet de fâcherie récent …
  • Alors les promesses rendent les enfants joyeux mais n’apaisent guère nos inquiétudes !!

5/ Quand les organisations syndicales disent « dialogue social »

La direction ne proposait rien…

Des annonces de négociations sont maintenant faites …

  • Mais la Direction n’a ouvert aucune négociation pour répondre concrètement et immédiatement à la mobilisation de presque 600 salariés le 01 avril !!
  • Est-ce un bras de fer ?
  • Comment espérer une amélioration rapide de nos conditions de vie au travail ?
  • Les belles palabres dans des salons feutrés améliorent-elles toujours notre quotidien ?
  • L’accord OTT issu du dialogue social et son avenant négociés (sans pression des salariés), en adaptant les seuils d’astreintes aux seuls besoins de l’entreprise, ne prennent guère en considération nos conditions de vie en famille !

:-|:-|:-|:-|:-|:-|:-|:-|:-|:-|:-|:-|:-|:-|:-|:-|:-|:-|:-|:-|:-|:-|:-|:-|:-|

Notre mobilisation le 01 avril a fait bouger des choses.

Sans aucune garantie.

Des débats semblent s’engager autour de revendications portées par la CGT.

Restons mobiliser pour garantir et concrétiser de réelles réponses à nos attentes et préparer l’avenir : la CGT pour vous et avec vous !

:-):-):-):-):-):-):-):-):-):-):-):-):-):-):-):-):-):-):-):-):-):-):-):-):-)

Les revendications CGT sont :

1. Maintien des 1863 postes fixés en cible pour CAT et CAS

Contresens !!

2. Recensement et cartographie des compétences disponibles

La question reste posée ...

3. Recrutement des compétences nécessaires à pourvoir progressivement tous les postes

  • 170 embauches dès 2014 et a minima 10 recrutements sur chaque site,
  • 100 embauches en 2015
  • Et en 2016 le recrutement des postes encore à pourvoir

En progrés, peut mieux faire !

4. Charte d’adéquation du budget aux besoins réels des projets pour bien travailler

La question reste posée ...

5. Organisation pensée à partir des remontées de terrain pour bien réaliser le plan projet

  • un qui fait quoi précis pour fluidifier les relations et soulager le niveau de stress constaté
  • publication des postes vacants pour permettre et éclairer des évolutions professionnelles source de motivation

La question pourrait paraitre vaste, mais deux points précis restent sans réponse ...

6. Plan de formation à la hauteur de nos besoins d’informaticiens qui répare le déficit avec a minima 10 j/salarié en moyenne et un engagement de réalisation et d’équité

C’est pourtant pas compliqué, un peu de volonté !

7. Juste reconnaissance des efforts réalisés en situation difficile

- prime collective immédiate et égalitaire pour compenser 3 années de patience et de sacrifices : 1000 euros net pour chacun des salariés et détachés en français et dans le texte

Faux : il manque un zéro derrière

- prime individuelle annuelle pour compenser pendant 3 ans les efforts que seraient encore amenés à faire les salariés à défaut d’effectif ou/et de formations suffisantes : une garantie d’engagement de la Direction en somme !!

Cela relève d’une vraie négociation et non du dialogue social !

8. et bien sûr le paiement des heures de grève et débrayage

:-((:-((:-((:-((:-((:-((:-((:-((:-((:-((:-((:-((:-((:-((:-((:-((:-((:-((:-((


Agenda

<<

2018

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur

Brèves

1er novembre 2013 - Ecotaxe Poids Lourds

La CGT Transport (Bretagne) nous ouvre d’autres perspectives d’analyses ... pour (...)

26 août 2013 - CHICHE !

Tous droits réservés Marianne 2013 Parution : Hebdomadaire Plus cher que le coût du travail, (...)

21 avril 2013 - ANI - Coup de force au Sénat

En ce 21 avril, alors que le Sénat examinait l’article 4 du projet de loi transposant (...)

2 juillet 2012 - Les bijoux de famille, soldes nationales

Le Crédit Agricole chercherait à se séparer de sa filiale Cheuvreux. Le bruit court, persiste, (...)

27 avril 2012 - Sur le 1er Mai, l’ombre de Pétain

PAR LAURENT MAUDUIT ARTICLE PUBLIÉ LE MARDI 24 AVRIL 2012, sur Mediapart La nouvelle polémique (...)